Autre information sur la météo spatiale

Dernières émissions en provenance du Soleil observées par l'imageur LASCO

L'imageur LASCO installé sur le satellite SOHO fournit des images de la matière coronale du Soleil. Les manifestations dominantes sont habituellement les jets coronaux émis par le Soleil. On peut observer parfois l'émission de matière coronale (ÉMC) au moment même où elle est expulsée par le Soleil. Cette matière apparaît parfois sous forme d'une auréole s'étendant autour du Soleil. Si elles s'orientent vers la Terre, ces auréoles de matière coronale peuvent avoir des incidences considérables sur météo spatiale puisqu'elles forment des nuages porteurs d'une charge électrique (plasma) se dirigeant vers la Terre. Si les vents solaires sont propices, ces nuages de plasma peuvent provoquer des orages magnétiques et d'autres phénomènes météorologiques de l'espace près de l'espace de la Terre.

Derniers rapports sur l'émission de matière coronale par l'équipe LASCO de la NASA

L'équipe LASCO de la NASA fournit des rapports en langage codé et en language clair décrivant la matière coronale émise par le Soleil sous forme d'auréole. La traduction du dernier rapport rédigé en langage codé contient des détails simplifiés sur la dernière émission de matière coronale sous forme d'auréole. Pour de plus amples renseignements, consultez Halo CME Mail Archive.

Dernière information sur les vents solaires

Les satellites situés près du point de libration L1 fournissent des données sur plusieurs caractéristiques des vents solaires. Le satellite ACE (Advanced Composition Explorer) fournit des données, en temps quasi réel, sur la vitesse, l'intensité et la température des vents solaires ainsi que sur le champ magnétique interplanétaire (CMI). Les données sur la direction et l'intensité du CMI sont particulièrement importantes pour déterminer l'importance de l'interaction et du transfert d'énergie entre les vents solaires et le champ magnétique de la Terre. Plus particulièrement, les conditions de transfert d'énergie sont favorables si la composante Bz (qui est verticale dans les coordonnées du système GSM) est de direction sud (négative). Plusieurs jeux de données provenant du satellite ACE jouent un rôle de premier plan dans les prévisions à court terme de l'activité géomagnétique. Un autre satellite (SOHO) situé près du point L1 surveille également la vitesse des vents solaires ainsi que d'autres paramètres.

Trous coronaux

La masse coronaire du Soleil émet constamment des rayons-X. Cependant, leur répartition sur le Soleil n'est pas uniforme. Les trous coronaires forment de vastes zones relativement sombres sur la masse coronaire du Soleil que l'on peut l'observer dans la longueur d'ondes des rayons X. Les lignes du champ magnétique des trous coronaires s'étendent très loin dans le système solaire et provoquent des flux continus de vents solaires à hautes vitesses provenant de ces régions. La durée de vie des trous coronaires est souvent longue et ceux-ci ont tendance à être plus nombreux durant les années suivant une période d'activité maximale du cycle solaire. Si un flux de vents solaires à haute vitesse se heurte au champ magnétique de la Terre, cette rencontre peut provoquer un orage magnétique. La cartographie des trous coronaires se déplaçant sur le disque solaire sert de base pour les prévisions à long terme de l'activité du champ géomagnétique.